ambassadeoman

Histoire de la relation Omano-Francaise

RELATIONS OMANO-FRANCAISES

  • What's NEW
  • News from the Embassy

Les relation Omano-Francaise

Les Relations Franco-Omanaises

Les relations Franco-Omanaises datent du début du XVIIIe siècle, mais les liens entre les deux peuples sont plus anciens. Le premier Consul français a été nommé à Mascate en Mars 1795, suivie par l’ouverture du premier consulat français à Mascate en Novembre 1894. Après l’arrivée de Sa Majesté le Sultan Qaboos bin Said au pouvoir le 23 Juillet 1970, et l’adoption d’une politique omanaise œuvrant pour une véritable ouverture sur le monde extérieur, le Sultanat d’Oman a inauguré sa première ambassade à Paris en 1974, et assisté à la même année à la nomination du premier ambassadeur français résidant dans le Sultanat.

Dans le cadre de la volonté Omanaise à renforcer les relations avec la France, Sa Majesté le Sultant Qaboos bin Said a effectué plusieurs visites d’état à la République française, la première date du 30 mai 1989 (suivie par d’autres en 1996, 1999 et 9002) qui ont contribué au développement des relations bilatérales. La visite officielle du Président française François Mitterrand au Sultanat le 28 Janvier, 1992 a permis l’inauguration du Musée franco-omanais à Mascate, appelé « Beit Farança » c’est-à-dire (La Maison française). C’est un bâtiment distingué qui a abrité le premier consulat français à Oman depuis 1894.

Depuis cette époque, les relations entre nos deux pays ont franchi d’énormes étapes soutenues par l’échange des visites officielles au plus haut niveau. les deux pays ont également traduit leurs
relations bilatérales distinguées par la mise en œuvre d’une large coopération culturelle et technique. Ainsi le Centre franco-omanais a-t-il été créé à Mascate en 1974, suivi le 9 Septembre 1979 par la signature d’une convention de coopération culturelle et technique. Progressivement les deux pays ont élargi le champ de leur coopération technique pour inclure de nombreux nouveaux domaines tels que la santé, l’agriculture, l’irrigation, les sources d’eau, l’administration publique, l’ingénierie, l’archéologie, le tourisme, les échanges culturels et militaires. Ils ont également convenu de signer un accord de coopération économique et industrielle. Le 19 décembre 1982, ils ont signé un deuxième accord pour créer une commission mixte qui a contribué à approfondir la coopération d’une manière plus tangible.

Les relations politiques

Les relations franco-omanaises se caractérisent par la compréhension cordiale et le respect mutuel. Les deux pays ont établi deux types de procédures; consultations politiques annuelles entre les deux ministères des Affaires Etrangères, et réunions de la Commission mixte. Ils 0nt recherchés ces dernières années à intensifier leurs efforts de coopération à travers ces deux mécanismes et à relever le niveau de coopération positive entre eux.

Le Sultanat d’Oman a un emplacement stratégique important pour la navigation commerciale et internationale. Il cherche à renouer avec la France des relations économiques et militaires pondérées pour renforcer la protection de la navigation marine et développer les échanges commerciaux entre la région du Golfe et le continent européen dans les différents domaines économiques.

La coopération culturelle et scientifique

Considérant la spécificité du patrimoine historique de ses relations avec la France, le Sultanat d’Oman a toujours cherché à promouvoir la coopération culturelle, linguistique, éducative, scientifique et technique entre les deux pays, et développer les échanges universitaires. Son ambassade à Paris déploie ses efforts pour stimuler et encourager la coopération entre les universités des deux pays et de faciliter aux étudiants et aux chercheurs Omanais, l’accès aux études supérieures en France dans les diverses disciplines.

L’Ambassade organise par ailleurs des événements culturels, le plus récent était en collaboration avec (le Sabla d’Oman) le 20 Novembre 2012 dans le hall de l’Institut du Monde Arabe à Paris, avec la participation d’un groupe de poètes omanais ainsi qu’une artiste peintre venue exposer ses tableaux.

Il existe une coopération avec le Ministère français de la Culture qui a contribué à la formation des cadres omanais dans les affaires des musées, la restauration des monuments et les fouilles archéologiques, afin de rehausser la valeur du patrimoine historique Omanais. Et dans le cadre d’un accord signé par les deux pays le 5 Janvier 2010, la France contribue à la formation d’un certain nombre d’étudiants et de médecins Omanais dans ses hôpitaux spécialisés.

Groupe parlementaire d’amitié franco-Omanaise

Créé en 1978 pour donner un nouvel élan aux relations d’amitié Franco-Omanaise, ce groupe est composé d’un président, de quatre vice-présidents, d’un coordonnateur, et de vingt membres. Il est présidé actuellement par le sénateur de la Gironde et maire de la ville de Mérignac (Michel Sainte-Marie). Il œuvre pour améliorer les perspectives de coopération et d’entente cordiale entre les deux pays à tous les niveaux, il participe aux nombreuses conférences bilatérales visant à renforcer le dialogue sur des questions d’intérêt commun.