ABOUT OMAN

ABOUT OMAN
La région d’Oman était connue à l’époque sumérienne sous le nom de Magan. Oman constitua l’une des satrapies de l’Empire perse lorsqu’elle y fut incorporée, vers 536 av. J.-C.
L’histoire d’Oman ne commence véritablement qu’en l’an 751 de notre ère, avec l’élection du premier imam ibadite à Nizwa. Le pays fut partiellement occupé par les Portugais de 1507 à 1650, puis par les iraniens de 1737 à 1744. La lignée actuelle des sultans d’Oman, fondée en 1749 par Ahmed ibn Said, établit sa capitale à Mascate en 1779.
Au début du xixe siècle, l’Oman était devenu le centre d’un véritable empire colonial, qui s’étendait du Balouchistan à Zanzibar. Le sultanat fut placé de fait sous protectorat britannique de 1891 à 1971, tout en conservant nominalement son indépendance. De 1965 à 1976, le pays fut le théâtre d’une violente insurrection communiste, dite guerre du Dhofar, provoquée par les mauvaises conditions socioéconomiques d’une partie de la population : ce soulèvement fut réduit avec l’aide des forces britanniques et iraniennes1.
En 1970, le sultan Said ibn Taymour, d’une nature despotique, a été évincé par son fils, l’actuel sultan Qaboos bin Said Al-Said. Le Sultan Qaboos a entrepris depuis l’amélioration économique du pays, tout en maintenant la paix avec tous les autres pays du Moyen-Orient. L’ONU a classé le sultanat parmi les dix pays ayant connu le plus fort développement depuis 1970. En 1980, un accord est signé pour une base militaire des États-Unis sur l’île Masirah, utilisée ensuite pour des opérations dans le golfe Persique.